État et politique

349- Paradis fiscaux : qui fera le ménage ?

… Les paradis fiscaux ne sont donc pas seulement un moyen de ne pas payer d’impôt ou d’en payer moins. Pour les grosses sociétés multinationales, ce sont les endroits d’où elles distribuent des milliards dans le grand jeu de la finance mondiale. En France, BNP Paribas, Le Crédit Agricole, la Société Générale, la Banque postale, ont 400 filiales dans 15 paradis fiscaux…

348- Libertés : ils aimeraient bien nous les voler

            ...En décembre 2020, en profitant de l’épidémie, le gouvernement a cette fois très largement ouvert le fichage de la population. Police et gendarmerie avaient déjà 3 fichiers, qui totalisent 350 000 personnes, toujours pour cette fameuse « sécurité publique ». Pour chaque personne, ils avaient droit à garder 4 informations. On vient d’en ajouter 50 : les opinions politiques, les idées religieuses, les habitudes de vie, ce qu’on fait sur les réseaux sociaux...

347- Vaccin : les scientifiques, l'Etat, et la population

… L’Etat agit avec la population comme si elle était incapable de savoir, ou de comprendre. Il tient à montrer que, lui, il sait tout. Il faut juste lui obéir. Et ça n’a pas beaucoup changé depuis...

344- Terroristes : quel combat contre les islamistes ?

… Oui, les terroristes islamistes utilisent des méthodes barbares. Et il faut les combattre. Mais on ne peut pas s’en remettre à nos Etats. Depuis le 11 septembre 2001, la répression, les guerres ont finalement multiplié les groupes islamistes à travers le monde…

332- Impôt : l'arnaque de la baisse des impôts

... Trop d'impôts ! C'est ce que dit la population depuis toujours. Mais depuis un moment, c'est aussi chez les riches et leurs représentants qu'on demande une baisse de l'impôt. Nos intérêts seraient-ils les mêmes, pour nous qui travaillons dur, et pour ceux qui en profitent ?...

331-Luttes ouvrières : la défaite et l'espoir

            ... Des défaites du monde ouvrier, on en voit se répéter régulièrement, au fil des années. On a tous été marqués par ces images d'hommes abattus, de femmes au bord des larmes, désespérés en apprenant leur licenciement, disant qu'ils ne comprenaient pas ce qui leur arrivait, eux qui avaient tout donné pour leur boîte depuis des années. Les travailleurs ont connu d'autres périodes, où, même dans la pire des défaites, un espoir leur réchauffait le cœur...

328- Climat social : un réchauffement bienvenu

... Ceux qui sont chargés de nous informer passent un temps fou à nous parler de la pluie et du beau temps. Il y a pourtant une météo différente dont ils nous parlent très peu. De grands mouvements secouent le climat social. Aux quatre coins du monde, des populations se soulèvent, se révoltent, occupent les rues et y reviennent, semaine après semaine, mois après mois...

327- Fin du monde ? la révolution qui est nécessaire

... Impossible d'y échapper : que ce soit à travers les informations, les films, les livres, les discussions, partout on nous dit que nous vivons un moment nouveau dans l'histoire humaine : nous courons à la fin du monde. Ce n'est pas vrai...

326- Police : ce que défend la police

... L’essentiel, en haut lieu, c’est de préserver les bases les plus profondes de la société. Et la première, c’est la propriété privée. Il y a votre portable, votre bagnole, votre maison, peut-être. Mais il y aussi la propriété d'usines, d'autoroutes, de banques, de grosses entreprises ; et cette propriété-là a ceci de spécial qu'elle sert à tirer du profit sur le dos des autres...

323- Écologie : pourquoi rien n'est fait, alors que ça urge

... Si quelque chose bloque le respect de l’ensemble de la vie sur Terre, comme celui des ressources naturelles, c’est le profit privé, la règle la plus importante du système capitaliste. C’est depuis les débuts du capitalisme, il y a 200 ans, que les requins milliardaires pillent et exploitent la nature pour ses ressources en même temps que les humains pour leur travail...

318- Antisémitisme : l'explication qui manque

 ... Cette idée que les juifs sont les vrais responsables et les chefs secrets du monde, cette idée est fausse même si elle traîne beaucoup. Elle est fausse parce que c’est toute une population qui dirige le monde actuel. C’est la grande bourgeoisie, un monde qui vit à part et dans certains quartiers, à Paris dans le 16è arrondissement ou à Neuilly. Ces bourgeois peuvent être catholiques, juifs, musulmans ou athées... 

317- Appel de la première "Assemblée des Assemblées" des Gilets Jaunes

 ... Nous nous révoltons contre la vie chère, la précarité et la misère. Nous voulons, pour nos proches, nos familles et nos enfants, vivre dans la dignité. 26 milliardaires possèdent autant que la moitié de l’humanité, c’est inacceptable. Partageons la richesse et pas la misère ! Finissons-en avec les inégalités sociales ! Nous exigeons... 

316- Luttes : le peuple des Gilets jaunes

...D’autres luttes ont préparé les bases d’une politique au service du peuple. Pendant la Commune de Paris, en 1871, le peuple avait trouvé l’idée qu’il fallait se méfier de quiconque tenait à se faire élire. Qu’il valait mieux désigner nousmêmes qui l’on voulait, pour que les élus viennent vraiment du peuple...

315- Représentants : une véritable démocratie peut exister

 ... on a choisi de faire autrement. D’abord, on a décidé de discuter des lois les plus importantes en public, en se réunissant pour les voter, et c’était possible même avec 6000 personnes. Chacun peut proposer une nouvelle loi, le vote se fait en levant la main. Chacun peut aussi contester une loi devant l’assemblée....

313- Comprendre le monde... grâce au Cameroun

... Que fait monsieur Bolloré au Cameroun ? Il y gagne de l’argent, plus facilement que dans un pays riche. Comment cela ? C’est que le Cameroun n’a connu que deux dirigeants depuis l’indépendance en 1960 : Ahidjo, carrément installé par la France, après qu’elle ait massacré des dizaines de milliers d’opposants, voulant une vraie indépendance, dans les années 1956/1958...

312- Histoire : celle des rois et la nôtre

... Oh, bien sûr, il n’est pas question de nous remettre en place un trône royal à l’Elysée. Mais toute cette belle propagande pour Louis XIV (quatorze) et les autres, cela aide quand même à nous faire accepter l’idée qu’on n’est bien gouvernés que par de grands hommes, puissants et décidés. Et que nous devons donc accepter les autorités qui se trouvent au-dessus de nos têtes, les élites qui nous dirigent. Ce qui convient très bien à nos patrons, ou à nos hommes politiques...

309- Contre le système : pas possible de compter sur les élections

... Une partie des populations a cessé d’aller voter, s’est complètement désintéressée du jeu politique. D’autres ont continué de voter, en espérant plus ou moins que leur vote ferait changer les choses. Mais depuis quelques années, ceux qui votent ont changé leur vote. Ils essayent maintenant de se débarrasser des vieux partis politiques, et ils dégagent les politiciens qui ont été au pouvoir jusqu’ici...

308- Réformes : c'est le capitalisme qu'il faudrait réformer

... « Il faut réformer le pays ». On entend ça du soir au matin. « La France est en retard, il est urgent de moderniser. Tel pays fait mieux que nous. Si ça va mal, c’est de la faute des Français, qui n’aiment pas les réformes »...

302- 1917 : la révolution qu'ils veulent nous faire détester

... Pour la première fois, on osait dire aux travailleurs des usines que ces usines étaient à eux, qu’eux seuls pouvaient et devaient décider ce qu’on y faisait, comment, dans quelles conditions. Pour la première fois, on disait aux paysans qui s’exténuaient au travail qu’ils pouvaient prendre les terres sur lesquelles ils devaient travailler, et les considérer comme les leurs. Pour la première fois encore, un pays donnait le droit de vote aux femmes...

© L'Ouvrier 2021
ON PEUT PHOTOCOPIER, FAIRE CONNAITRE, DIFFUSER L’OUVRIER
(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités...)