A la une

336- Ouvriers et employés : indispensables !

... Sur un total de 30 millions de population active, nous sommes 8 millions d’employés et 6 millions d’ouvriers : 14 millions de travailleurs indispensables. Et nous sommes les mieux placés pour savoir tout ce qu’il faudrait changer.

Oui, nous méritons d’être respectés, autant qu’un ingénieur, un chercheur, un avocat. Et c’est à nous de défendre cette idée, d’égalité, de fraternité. Contre leur maudite concurrence.

335- Coronavirus : toute une vie qui peut changer

... on tremble de savoir les dégâts que va causer ce virus dans une région comme l'Afrique, que le monde riche pille et empêche de se développer vraiment.

   Mais cet évènement mondial mérite aussi qu'on aille un peu plus loin. Qu'on y regarde de près, et qu'on y réfléchisse. Car il se passe aussi des choses belles, et des choses étonnantes.

334- Coronavirus : de la peur à la réflexion

... On nous a appris à tout attendre de ceux qui nous commandent, de l'État, de son administration, des autorités. Et voilà que l'État, son administration, sont obligés de reconnaître qu'ils sont débordés, qu'ils ne sont qu'un petit bout de la solution. Que nos gestes à nous vont compter plus que tout. Alors, que faire ?...

Nous écrivons pour les prolétaires, les opprimés, les pauvres, et ceux qui sans l’être se sentent de leur côté.

Nous écrivons de manière à être lus aussi par ceux à qui la société n’a pas donné les facilités de lire.

Et nous écrivons de manière que nos textes puissent être ré utilisés, par qui le souhaite, longtemps après leur parution.

 

© L'Ouvrier 2020
ON PEUT PHOTOCOPIER, FAIRE CONNAITRE, DIFFUSER L’OUVRIER
(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités...)