Justice/Prisons

348- Libertés : ils aimeraient bien nous les voler

            ...En décembre 2020, en profitant de l’épidémie, le gouvernement a cette fois très largement ouvert le fichage de la population. Police et gendarmerie avaient déjà 3 fichiers, qui totalisent 350 000 personnes, toujours pour cette fameuse « sécurité publique ». Pour chaque personne, ils avaient droit à garder 4 informations. On vient d’en ajouter 50 : les opinions politiques, les idées religieuses, les habitudes de vie, ce qu’on fait sur les réseaux sociaux...

© L'Ouvrier 2021
ON PEUT PHOTOCOPIER, FAIRE CONNAITRE, DIFFUSER L’OUVRIER
(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités...)