Antilles

359- Guadeloupe, Martinique : les restes de la colonisation

...La population, aux Antilles, ne ressent pas les injustices comme on peut les ressentir en France métropolitaine. Parce que la moitié des terres, sur lesquelles poussent les seules richesses de l’île, appartiennent à quelques familles de Blancs. Parce que toute l’économie est dominée par cette poignée de grandes familles. Et parce que ces grandes familles sont les descendants directs, les mêmes souvent depuis 4 siècles, des esclavagistes qui ont commencé à faire fortune avec le sucre, travaillé par les esclaves : des Noirs qu’ils allaient acheter en Afrique...

© L'Ouvrier 2021
ON PEUT PHOTOCOPIER, FAIRE CONNAITRE, DIFFUSER L’OUVRIER
(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités...)