358- La grandeur de la France, la bassesse des idées

            ...  Zemmour veut que nous ayons peur de chaque musulman, que ce soit notre voisin ou qu’on n’en connaisse aucun. Qu’on ait peur au point que certains vont finir par en agresser, et en tuer. Il dit que les musulmans vont nous faire la guerre, mais en vérité, il pousse à ce que commence une guerre civile...

            Le sauveur de la France est arrivé. Sorti de nulle part, il nous dit la solution à tous les problèmes. C’est très simple : il faut commencer par expulser deux ou cinq millions d’immigrés. Et tout ira mieux, la France redeviendra le très grand pays qu’elle était avant. Ce qui ne va pas, ce n’est pas que les riches sont de plus en plus riches, et que les pauvres sont de plus en plus pauvres. Non, ce qui ne va pas, c’est cette religion musulmane, ce sont les musulmans.

            Celui qui dit cela s’appelle Zemmour. Ce personnage n’a rien inventé du tout. Il copie ce que disait il y a cent ans un Maurice Barrès. Celui-là expliquait que tout ce qui n’allait pas était de la faute des Juifs. Zemmour a remplacé les Juifs par les Musulmans. La haine des Juifs a fini par le massacre de 5 millions de personnes. Zemmour rêve d’éliminer les musulmans.

            Ce qu’il dit revient à dire : « Vous voyez ce petit voleur dans la cité : c’est en réalité un terroriste qui a commencé à faire la guerre à la France. Vous voyez cette femme musulmane qui fait des courses dans le même magasin que vous : c’est une ennemie, elle est là pour faire plein d’enfants qui vont vous remplacer ».

            Zemmour veut que nous ayons peur de chaque musulman, que ce soit notre voisin ou qu’on n’en connaisse aucun. Qu’on ait peur au point que certains vont finir par en agresser, et en tuer. Il dit que les musulmans vont nous faire la guerre, mais en vérité, il pousse à ce que commence une guerre civile.

            La France qu’aime Zemmour, c’est celle des grands hommes, de Gaulle, Napoléon ou Louis 14. Louis 14 a construit Versailles. Mais son règne a coûté des années de guerre, payées par des tonnes d’impôts par les Français. Sous Louis 14, ils n’avaient plus ni souliers, ni vaisselle. Ils n’avaient à manger que du pain et de la bouillie, et perdaient un enfant sur deux. Mais Louis 14 était le roi le plus riche de toute l’Europe.

            Les guerres de Napoléon ont coûté des millions de morts, d’amputés. Quant à de Gaulle, il a été intraitable contre les ouvriers. En 1947, des ouvriers en grève ont été abattus par l’armée. En 1948, des mineurs ont été tués par les CRS. Quand la France est « grande », elle n’est pas forcément « grande » pour sa population.

            La population n’a jamais vu son sort s’améliorer par la gentillesse des puissants. Jamais. Que ce soit pour obtenir le droit de vote, des salaires suffisants, des logements plus corrects, il a fallu des années de luttes, des révolutions, contre les grands, contre ceux qui se disent, eux, la grandeur de la France.

            Zemmour a une autre lubie : il est contre l’égalité entre les hommes et les femmes. Il dit que les droits donnés aux femmes ont rendu les hommes moins virils, moins forts. Et cela explique, pour lui, que la France aille mal !

            Pourtant, oui, la France a une vraie grandeur, qui est reconnue dans le monde entier. C’est la Déclaration des droits de l’homme, c’est la devise Liberté, Egalité, Fraternité ; et c’est la grande Révolution française : tout ce qui a été fait par la population, contre tous les pouvoirs en place. Mais tout cela, Zemmour le méprise, ça n’existe pas pour lui. Il n’admire que les grands hommes, les grands chefs militaires, ceux qui ont beaucoup massacré, comme Pétain en France, Bugeaud en Algérie. En 1848, Bugeaud s’est chargé de mater la révolution ouvrière ; il a déclaré : « Eussé-je devant moi 50 000 femmes et enfants, je mitraillerais ».

            Zemmour dit qu’il a grandi dans un quartier populaire. Mais il vit depuis bien longtemps au milieu des puissants, il mange avec eux dans leurs restaurants, bref il fait partie de leur monde. Ils lui ont offert de belles places sur leurs radios, leurs télés, leurs journaux. C’est qu’ils sont un certain nombre de ce monde-là à penser comme lui : « Vivement un sauveur en France, pour bien remettre à leur place les femmes, les travailleurs, et que les puissants brillent toujours plus ».

© L'Ouvrier 2021
ON PEUT PHOTOCOPIER, FAIRE CONNAITRE, DIFFUSER L’OUVRIER
(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités...)