Sauter la navigation.

ON PEUT PHOTOCOPIER,
FAIRE CONNAITRE,

DIFFUSER L’OUVRIER

(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités)

166 - Europe et Afrique : une histoire de classes, pas de races

Numéro: 
166
5 février 2006

Contrairement à bien des idées reçues, l’esclavage et le colonialisme n’étaient pas motivés par le racisme. Lorsque commence la traite négrière transatlantique, l’Afrique n’était pas moins puissante que l’Europe. Les rois africains et les riches Noirs commerçants d’esclaves considéraient la revente des esclaves comme une très bonne affaire. La capture des esclaves se faisait par des guerriers Noirs au service de puissants royaumes, comme les Ashanti. Une partie des esclaves était contrainte à travailler sur place. Une autre était revendue en direction du monde Arabe. 

Entre commerçants européens et revendeurs Noirs, l’entente fut de mise. (...)

 

Fichier attachéTaille
166-Europe-Afrique 5_2_06.pdf74.66 Ko