R : Religions et Etats

Les religions considèrent les origines, que ce soit celles de l’homme comme celle du monde, comme leur domaine réservé. Qu’apporte la méthode scientifique, en quoi elle consiste même, et à quelle compréhension nous amène-t-elle aujourd’hui ? Voilà le sujet de ce texte.

Une plongée dans les origines de la grande séparation du monde musulman entre sunnites et chiites. Le jeu actuel des puissances régionales et occidentales qui utilisent cette opposition dans les conflits de la région. Un éclairage sur les conflits encore brûlants ou même en cours, de Syrie en Irak, en Palestine ou au Liban, à Bahrein ou au Yémen.

En France, on découvre l’Etat islamique en 2014 au moment où une coalition occidentale décide de lui faire la guerre, la 3ème guerre menée au nom de la lutte contre l’islamisme, après l’Afghanistan et l’Irak. Il est maintenant reconnu que cette force est apparue dans le cadre de ces guerres. Mais peu d’études ont tenté de comprendre pourquoi et comment elle a réussi à gagner des parties entières de populations de la région, humiliées depuis trop longtemps par les comportements de l’Occident.

Sait-on que la France offre à l’Eglise quelque chose comme 40 milliards d’euros par an, par le biais du financement des écoles privées, une proportion plus grande encore que celle que connaît l’Allemagne, où l’impôt dû à l’Eglise est obligatoire ? En France, on se vante beaucoup de la laïcité, mais le mot prend des sens mouvants : la tendance est d’aller de l’indifférence de l’Etat envers les religions vers une neutralité de traitement entre elles, et de là vers l’égale valorisation des religions, ce qui est bien loin de l’indifférence...

une balade dans l'histoire de la chrétienté

© L'Ouvrier 2019
ON PEUT PHOTOCOPIER, FAIRE CONNAITRE, DIFFUSER L’OUVRIER
(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités...)