Sauter la navigation.

ON PEUT PHOTOCOPIER,
FAIRE CONNAITRE,

DIFFUSER L’OUVRIER

(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités)

 ... Accepter trop de choses inhumaines n’est pas sans conséquence. Cela touche chacun de nous, qu’on le veuille ou non. On peut se sentir lâche de ne rien faire, ou salaud de collaborer ! On peut s’en foutre, mais on risque de devenir cynique. Cela fait des années qu’ils nous font peur avec les immigrés, qu’on appelait il y a longtemps, plus respectueusement, des travailleurs immigrés. Ils nous mettent dans la tête que si on en accueille trop, notre niveau de vie va baisser.

  ... La société actuelle, capitaliste, a trouvé les moyens de produire maisons, nourriture, vêtements, beaucoup plus vite, et en quantités incroyables. On n’a plus aucun problème pour savoir faire. Mais on a un énorme problème pour que tous les humains puissent les avoir. Et ce problème alimente les peurs, les haines, les racismes, les guerres, les populations qui se sauvent...

... Pourquoi ces politiciens, à droite ou à gauche, accusent toujours l’Europe ? Par lâcheté. Depuis des années, chaque fois qu’une loi nouvelle a été mal vue par la population, ceux qui l’ont votée à Bruxelles se sont défendus en nous disant : « c’est l’Europe qui l’a décidée ».

 ... depuis quelques années, ceux qui votent ont changé leur vote. Ils essayent maintenant de se débarrasser des vieux partis politiques, et ils dégagent les politiciens qui ont été au pouvoir jusqu’ici...

Bienvenue sur notre site L'OUVRIER, Welcome to our website L’OUVRIER

CAPITALISME OU COMMUNISME

Le capitalisme nous mène de croissance en crise et de crise en croissance. Il ne sait progresser qu’en ayant d’abord détruit. Même en période de « croissance », il aggrave les inégalités. Et la société humaine, elle, va de plus en plus mal.

Ceux que l’on entend proposer des solutions de rechange nous parlent du haut des sommets du système (journaux télévisés, Parlement, etc) ...

Les éditos

Tous nos éditos

Nous écrivons pour les prolétaires, les opprimés, les pauvres, et ceux qui sans l'être se sentent de leur côté.

Nous écrivons de manière à être lus aussi par ceux à qui la société n'a pas donné les facilités de lire.

Et nous écrivons de manière que nos textes puissent être ré utilisés, longtemps après leur parution.

Nous sommes donc riches d'éditos, de textes courts et simples, que vous pouvez reprendre et utiliser, sur beaucoup de sujets.

Il n'y a pas de propriété privée sur nos textes (ce serait juste sympa de nous informer) !

Tous nos éditos

Les autres textes

série B : Ballades 

série D : Découverte

série E : Etudes actuelles

série H : Histoire

série L : extraits Lectures

série M : extraits Marxistes

série P : autour de notre Programme

série R : Religions et Etats

(les textes en format A5

permettent d'imprimer

sous forme de brochure)

Les autres textes