CAPITALISME

Ce (faux) communisme s'est effondré et a échoué. Tandis que le (vrai) capitalisme du 21ème siècle résiste, mais n'offre pas d'avenir. Les deux expériences ont chacune un mauvais côté et un bon côté. Pourquoi ne pas reprendre les bons côtés ? Ce serait quand même logique, et même évident, de vouloir imaginer un monde qui marie un mode de vie libre et démocratique avec une économie humaine.

Impossible d'y échapper : que ce soit à travers les informations, les films, les livres, les discussions, partout on nous dit que nous vivons un moment nouveau dans l'histoire humaine : nous courons à la fin du monde. Ce n'est pas vrai...

... Que fait monsieur Bolloré au Cameroun ? Il y gagne de l’argent, plus facilement que dans un pays riche. Comment cela ? C’est que le Cameroun n’a connu que deux dirigeants depuis l’indépendance en 1960 : Ahidjo, carrément installé par la France, après qu’elle ait massacré des dizaines de milliers d’opposants, voulant une vraie indépendance, dans les années 1956/1958...

... « Il faut réformer le pays ». On entend ça du soir au matin. « La France est en retard, il est urgent de moderniser. Tel pays fait mieux que nous. Si ça va mal, c’est de la faute des Français, qui n’aiment pas les réformes »...

...La société actuelle, capitaliste, a trouvé les moyens de produire maisons, nourriture, vêtements, beaucoup plus vite, et en quantités incroyables. On n’a plus aucun problème pour savoir faire. Mais on a un énorme problème pour que tous les humains puissent les avoir. Et ce problème alimente les peurs, les haines, les racismes, les guerres, les populations qui se sauvent...

... Combien de fois a-t-on entendu un dirigeant politique, un homme d’affaires, un journaliste, s’indigner devant telle ou telle inégalité ! Mais depuis le temps que ça dure, on s’aperçoit que la plupart des inégalités ne reculent que très peu ou pas du tout, et que certaines même s’aggravent...

© L'Ouvrier 2019
ON PEUT PHOTOCOPIER, FAIRE CONNAITRE, DIFFUSER L’OUVRIER
(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités...)