Sauter la navigation.

ON PEUT PHOTOCOPIER,
FAIRE CONNAITRE,

DIFFUSER L’OUVRIER

(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités)

150 - Marques : toute une jeunesse moralement esclave

Numéro: 
150
12 septembre 2004

Il y a plusieurs dizaines d’années, on trouvait dans les capitales des pays riches des hommes-sandwiches. Ils devaient se promener en portant sur le dos une pancarte portant le nom d’une marque. On plaignait le sort de ces êtres humains que la pauvreté obligeait à se déguiser en panneau publicitaire. Et on en voulait à ces marques d’abaisser ainsi un être humain.

Aujourd’hui, les marques ont gagné. Non seulement elles n’ont plus besoin de se payer des hommes-sandwiches, mais dans des milliers d’écoles et de lycées, des jeunes affichent d’eux-mêmes les noms ou les dessins des marques sur leurs vêtements ou sur leurs affaires personnelles. (...)

 

 

 

Fichier attachéTaille
150-Marques 12_9_04.pdf71.84 Ko