Sauter la navigation.

ON PEUT PHOTOCOPIER,
FAIRE CONNAITRE,

DIFFUSER L’OUVRIER

(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités)

196 - Crise : réfléchir aux bases du capitalisme

Numéro: 
196
28 septembre 2008

« La faute aux spéculateurs, aux banquiers américains sans morale, à la finance parasitaire ! » A droite ou à gauche, c’est maintenant le même discours, depuis que la crise a vu la faillite de plusieurs poids lourds du capitalisme. 

Pendant des milliers d’années, il n’y a eu de capitalistes que des marchands. Ces gens-là faisaient leur beurre par le seul commerce, en échangeant des marchandises avec plus ou moins d’habileté, d’escroquerie ou de violence, pour parvenir à obtenir quelque chose ayant plus de valeur en échange de choses de moins de valeur. (...)

Fichier attachéTaille
196-Crise 28_9_08.pdf83.04 Ko