Sauter la navigation.

ON PEUT PHOTOCOPIER,
FAIRE CONNAITRE,

DIFFUSER L’OUVRIER

(boîtes à lettres, marchés, affichages dans les cités)

192 - Famines : prix hauts, prix bas, les pauvres toujours perdants

Numéro: 
192
4 mai 2008

Du Maroc aux Philippines, du Mexique à la Côte d’Ivoire, de l’Ouzbékistan au Cameroun : c’est dans des dizaines de pays que la population est descendue dans la rue ou a fait grève, depuis le début 2008, pour protester contre les prix de la nourriture de base. Le blé, le riz, donc la semoule, les pâtes, le pain, ont vu leur prix flamber aux quatre coins du monde.

On nous dit que le responsable, c’est le Chinois qui ne se contente plus d’un bol de riz, et a le culot de vouloir manger deux fois par jour. Que le réchauffement climatique aussi serait responsable de mauvaises récoltes. Et que s’ajoute à cela le méchant spéculateur : refroidi par la crise des crédits immobiliers, il spécule sur le blé, en achète des tonnes pour faire monter les prix et s’enrichir. (...) 

Fichier attachéTaille
192-Famines 4_5_08.pdf79.09 Ko